Une famille à vélo

sketch_velo_voyage.png

3/2/2019

Après quelques jours à profiter de Luang Prabang, il est temps de partir. Nous embarquons pour une « croisière » de deux jours sur le Mékong à destination de la Thaïlande. D’ailleurs, nous écrivons une partie de cet article sur le bateau, assis sur des banquettes de voitures récupérées. En levant les yeux de notre ordinateur, nous voyons l’eau brunâtre du fleuve. Puis, sur les berges, de véritables plages de sable en strates témoignant des différentes hauteurs d’eau selon la saison. Elles sont bien apparentes puisque c’est actuellement la saison sèche. Quelques vaches évoluent sur ces bancs de sable. Au dessus, une jungle dense recouvre des reliefs où de rares habitations témoignent d’une présence humaine. De temps à autre, le cadavre d’une vache ou d’un porc flottant au gré du courant vient rompre la monotonie de ce paysage.

Nous arrivons à la frontière thaïlandaise en fin de journée et devons absolument la franchir car c’est le dernier jour de validité de nos visas laotiens. Le poste-...

1/2/2019

Cette fois nous décidons de ne pas prolonger notre visa de 30 jours au Laos et devons accélérer la cadence pour sortir du pays avant son échéance. Un bus de nuit nous transporte alors de Vientiane à Luang Prabang, ville au nord du Laos classée à l’Unesco. Nous croyions à tort que voyager à vélo c’était l’aventure. Que nenni, prendre les transports publics est davantage source de péripéties.

La station de bus est située à une dizaine de kilomètres de Vientiane et le départ est fixé à 20h00. La route qui y mène n’a rien d’intéressant mais les vélos permettent une fois de plus d’échapper à la mafia des tuk-tuks. Bien que nous soyons en avance, le conducteur et son aide-chauffeur chargent déjà le véhicule. A la tête qu’ils tirent en voyant notre convoi, nous nous demandons si la place sera suffisante pour tout notre matériel. Finalement, tout est soigneusement arrimé sur le toit. Après avoir reçu un sac en plastique dans lequel nous sommes priés de mettre nos chaussures, nous nous installon...

17/1/2019

Les kilomètres défilent, le temps passe, la soif de découvertes ne se tarit pas, mais le matériel commence à souffrir : sangle de sacoche déchirée, vis perdues, habits troués et décolorés, rouille sur les vélos, crevaison et même rupture d’un câble de vitesse. Pour cette dernière situation, nous ne sommes que trop heureux d’avoir développé un minimum de compétences mécaniques et d’avoir emporté du matériel de réparation. Sur la photo, les éléments entourés en rouge sont ceux que nous avons utilisés jusqu’à maintenant.

Nous progressons à travers le Laos. Suite aux conseils d’un voyageur à vélo, nous avons pris un bus de Paksé à Thakhek dans le but d’éviter un tronçon inintéressant et encombré de trafic. Depuis Thakhek, nous nous lançons à l’assaut du Loop, une boucle à travers une nature sauvage qui vaut absolument le détour, surtout à vélo. Certes, les montées s’enchaînent, mais la beauté du paysage fait oublier la douleur dans les jambes. Vu que nous nous élevons, la température chute...

Please reload

Guide de voyage Asie du Sud-Est à vélo et en famille, Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, voyage à vélo en famille, famille à vélo, livre, itinéraire, carte, Asie à vélo
Guide de voyage Asie du Sud-Est à vélo et en famille, Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, voyage à vélo en famille, famille à vélo, livre, itinéraire, carte, Asie à vélo
Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, à vélo et en famille. Un guide 100 % terrain.
Commandez le guide ici.

Copyright © 2016-2020 Dominique et Manon

sketch_velo_voyage.png